Prise en main d’Hyper-V : 1 – Choisir la machine de test


Ceci est le premier article d'une série sur Hyper-V, le futur serveur de virtualisation basé sur un hyperviseur pour Windows Server 2008, prévu environ pour août prochain. La version RC0 est déjà disponible, et largement assez stable pour être utilisé au moins en environnement de test.

Dans les articles suivants nous verrons l'installation de Windows Server 2008, l'installation d'Hyper-V, l'installation des outils de gestion à distance, et la configuration et l'utilisation de machines virtuelles.

Aujourd'hui nous nous intéressons à la machine sur laquelle nous allons faire tourner Hyper-V.

Trois conditions doivent être remplies par le processeur pour Hyper-V :

  1. Processeur x64 : Hyper-V ne peut s'installer que sur la version x64 de Windows Server 2008.
  2. Virtualisation matérielle : le processeur doit disposer des extensions Intel VT ou AMD-V.
  3. DEP (Data Execution Prevention) doit être pris en charge par le matériel : No Execute (NX) ou Execute Disable (XD).

Les options 2 et 3 peuvent être activées ou désactivées dans la configuration du BIOS : il faut donc vérifier qu'elles sont activées avant de se lancer dans l'installation. Dans tous les cas, vérifiez que votre BIOS est à jour et si vous activez Intel VT n'oubliez pas d'éteindre et de rallumer la machine.

Ben Armstrong a indiqué récemment qu'AMD mettait à disposition ici un outil appelé AMD Virtualization™ Technology and Microsoft® Hyper-V™ System Compatibility Check Utility. Il indiquera si votre système basé sur un processeur AMD est compatible avec Hyper-V.

Après le processeur, il faut s'intéresser à la mémoire : ici la règle est simple, mettez le plus de mémoire possible ! Le calcul est assez simple : comptez entre 500 Mo et 1 Go pour la partition parente (Windows Server 2008 x64), et ajoutez la mémoire des machines virtuelles à utiliser. Imaginons une dizaine de machines virtuelles de 512 Mo chacune : un total de 6 Go devrait faire l'affaire (1 + 10x0.5).

Reste le stockage : un lecteur de DVD pour installer Windows, et un ou plusieurs disques de taille raisonnable (en fonction des VM à installer). Pour une configuration de test, du SATA II à 7200 tpm est largement suffisant. Le fait d'avoir plusieurs VM qui tournent en même temps peut, en fonction de leurs rôles, être assez exigent pour les disques ; restons pour l'instant dans une optique de test, et laissons ce problème pour plus tard lors de la définition de la production.

Personnellement je teste Hyper-V sur deux configurations :

  • un portable HP nc8430 avec un processeur Intel Core 2 Duo T7400 à 2.16 GHz (2 cœurs), 4 Go de RAM (dont seulement 3 sont visibles...), et un disque interne à 7200 tpm.
  • un système avec un processeur Intel Core 2 Quad Q6600 à 2.40 GHz (4 cœurs), une mémoire qui devrait prochainement atteindre 8 Go, et quelques disques SATA II à 7200 tpm. La seule "optimisation" ici consiste à placer les VHD des VM sur un disque séparé du système.

Hyper-V est quasiment fonctionnel, mais n'est pas finalisé aujourd'hui : il ne s'agit donc pas de monter une configuration de production, mais bien de "se faire la main".

Références :

Prochaine étape : installation de Windows Server 2008 x64.

Comments (3)

  1. Anonymous says:

    Nous voici donc à la troisième étape de notre prise en main d’Hyper-V sur une configuration

  2. Anonymous says:

    Nous avons vu dans les articles précédents de quoi mettre en place la base de la configuration

  3. Anonymous says:

    Nous continuons notre série "Prise en main d’Hyper-V" : dans l’épisode précédent

Skip to main content