Tout savoir sur la règle du serveur physique dédié quand on est hébergeur


Vous le savez mais mieux vaut le rappeler pour ceux qui le ne savent pas encore… Le contrat de licences SPLA (Services Provider License Agreement) permet aux fournisseurs de services et aux éditeurs de logiciels indépendants de distribuer les produits sous licences Microsoft dans le cadre de leur offre de services logiciels et solutions d'applications hébergées—sur une base mensuelle et pendant trois ans.

Contrairement aux autres programmes de licences en volume Microsoft - tels que Enterprise Agreement, Select Licenses et Open License – qui permettent de couvrir les besoins de fonctionnement interne d’une entreprise, le SPLA vous permet d'acquérir une licence pour les produits Microsoft pour proposer de l’hébergement commercial.

A partir du moment où vous fournissez un service reposant sur une infrastructure mutualisée, ie partagée entre plusieurs clients, et/ou des serveurs virtualisé et partagés => vous devez obligatoirement licencier en SPLA.

Quelques subtilités interviennent toutefois à partir du moment où vous proposer un hébergement physique dédié à un seul client.

Qu’est-ce que l’hébergement physique dédié ?

Un hébergement physique dédié revient à allouer un serveur physique, ie une machine, à un seul et unique client. Seul ce client utilisera les ressources disponibles sur ce serveur, lequel serveur sera administré par le Service Provider.

Comment licencier un serveur physique dédié ?

Scenario 1 : Votre client possède ses propres licences acquises dans le cadre d’un contrat de licence en volume Microsoft (avec ou sans Software Assurance) lui permettant de couvrir la totalité de son besoin métier.

  • Votre client peut amèner dans votre datacenter ses propres licences permettant de couvrir l’infrastructure (Windows Server, System Center) et la partie applicative (Exchange, Lync, Sharepoint, Office).
  • C'est la clause "Infogérance" mentionnée dans le PUR *(Product Use Rights) qui lui octroie ce droit. Extrait du PUR Avril 2015*:

Infogérance

Vous êtes autorisé à installer et utiliser des copies autorisées du logiciel sur des Serveurs et autres dispositifs dont la gestion et le contrôle quotidiens sont assurés par un tiers sous réserve que lesdits Serveurs et autres dispositifs soient et restent exclusivement réservés à votre usage. Vous êtes tenu de respecter l’ensemble des obligations qui vous incombent au titre de votre contrat de Licence en Volume, indépendamment de l’emplacement du matériel sur lequel est utilisé le logiciel.

 Scenario 2 : Votre client ne possède que ses licences applicatives acquises par ailleurs dans le cadre d’un contrat de licence en volume Microsoft (avec ou sans Software Assurance).

  • Le service provider couvre l’infrastructure dédiée en SPLA.
  • Son client amène ses licences applicatives qu’il hébergera sur son serveur dédié.

Scenario 3 (le plus sujet à erreurs) : Votre client n’a pas de licences ou n’a pas le nombre de licences requises pour couvrir la totalité de son besoin.

  • Le service provider fournit obligatoirement les licences infrastructure et applicatives en SPLA.

IMPORTANT : il n’est pas possible de mixer des modèles licensing différents sur un même environnement. Prenons un exemple concret pour un client qui souhaite un service de CRM hébergé sur le serveur physique qui lui est dédié:

  • Le service provider fournit Windows Server, SQL Server en SPLA car le client n’a pas ces licences
  • Le client fournit les licences Dynamics CRM pour 15 utilisateurs, licences qu’il a acquise par ailleurs dans son contrat Open avec Microsoft

= ok, nous sommes dans le cas de figure n°2 évoqué plus haut donc pas de problème.

MAIS, imaginons que le client ait finalement 5 utilisateurs CRM supplémentaires et souhaite également ajouter un service additionnel tel que Exchange, pour ses 20 utilisateurs. Alors :

  • Soit le client a la capacité d’apporter les 5 licences CRM supplémentaires + les 20 licences Exchange
  • Soit le Service Provider apporte l’ensemble des licences applicatives en SPLA ie 20 licences SAL Dynamics CRM + 20 licences SAL Exchange

Toujours se référer à la dernière version en vigueur du PUR, disponible gratuitement en ligne: http://www.microsoft.com/en-us/licensing/product-licensing/products.aspx

Comments (0)

Skip to main content