[ Licensing ] Core Infrastructure Suite ou Cloud Platform Suite, telle est la question…


Vous êtes nombreux à vous poser la question. Je vous propose donc, dans cet article, une vue d'ensemble des différences entre les références Core Infrastructure Suite (CIS) et Cloud Platform Suite (CPS), ceci afin de vous aider à faire le meilleur choix.

 

EN BREF:

La référence CIS reste généralement plus abordable pour les environnements entièrement Microsoft. La référence CPS est en revanche très attractive pour les environnements hétérogènes (Linux).

Le simulateur en ligne « CIS ou CPS : que choisir ? » permet de voir à quel moment cela devient intéressant, ou pas, de passer sur la CPS car il existe un point d’inflexion. En fait, tout dépend du nombre de VM déployées.

Ce que l’on constate c’est que pour les environnements hautement virtualisés, CIS Datacenter reste le plus abordable. Pour les environnements « normalement » virtualisés, CPS peut être une meilleure solution.

 

EN DETAILS:

Core Infrastructure Suite (CIS)

C’est un package/bundle de plusieurs références produits qui inclut Windows Server et System Center.

Il existe 2 éditions : Standard et Datacenter. La seule différence entre les éditions est la capacité de virtualisation : Standard permettant de couvrir une seule instance virtuelle alors que Datacenter permet un nombre illimité d’OS virtuels.

Cette référence est licenciée au processeur physique.

Principaux avantages

  • Licensing simplifié: 1 référence unique
  • Réduction des coûts d’acquisition versus acquisition des licences en standalone

  

Cloud Platform Suite (CPS)

Cette référence sera disponible à partir de Janvier 2014. Elle permet d’offrir un système de gestion unique pour les environnements virtuels hétérogènes que les OS soient du Windows ou du Linux. Cette référence est donc particulièrement adaptée pour les serveurs virtualisés exécutant des applications développées sur des OS différents (versus la référence Core Infrastructure Suite qui se différencie par le fait de convenir aux environnements Microsoft uniquement).

Il s’agit d’un package/bundle de plusieurs références produits qui inclut Windows Server et System Center.

Le mode de licensing de la CPS se fait au « host » et au « guest » :

  • Ce qu’on entend par « Host » :
    • hardware sur lequel les instances vont être exécutées
    • La référence produit « Host » comprend : Windows Server 2012 R2, System Center 2012 R2, et Windows Azure Pack, des fonctionnalités host ainsi que les droits pour gérer tous les « guests »
  • Ce qu’on entend par « Guest » :
    • instances virtuelles que vous souhaiterez exécuter. Chaque VM doit être licenciée (sauf pour les VM Linux pour lesquelles il n’y a pas de licence guest à payer pour l’exécuter sur un host CPS)
    • La référence produit « Guest » comprend : toutes les fonctionnalités Windows Server 2012 R2 « guest »

La différence avec CIS est la façon de licencier les instances guests. Pour la CPS, vous devez licencier l’instance virtuelle, là où ce n’est pas nécessaire pour CIS (pour la version datacenter).

La référence CPS présente plusieurs avantages :

  • Le coût
  • Le fait que la VM puisse se déplacer sur différents hosts (à la condition que la VM et les host soit licenciés. Pensez à reporter le nombre maximum de VM)

 

A savoir :

  • Il y a un minimum requis de 8 à 10 serveurs à faire tourner sur la Cloud Platform Suite pour être en mesure d’opérer un cloud satisfaisant en terme de montée en charge.
  • Le guest CPS ne peut s’exécuter que sur Hyper-V
Comments (0)

Skip to main content