[ Licensing ] Quelle différence entre la mobilité de licence et la SAL for SA ?


Comme nous avons pu le voir dans un précédent billet, la mobilité de licence est un bénéfice de la Software Assurance.
Elle permet aux hébergeurs de faire évoluer les applications serveur de leurs clients (acquises dans le cadre d’un contrat de Licences en Volume, avec Software Assurance), vers leurs datacenters dans un environnement virtuel dédié.
Windows Server, System Center et Office ne sont pas éligibles à la mobilité de licences

La SAL for SA est également un bénéfice de la Software Assurance. Elle permet aux Service Providers d'acquérir des licences logicielles à moindre coûts si leurs clients ont préalablement acquis des licences d’accès clients (CAL) nécessaires dans le cadre d’un contrat de licence en volume de type EA, Open, Select et que ce contrat est couvert par la Software Assurance.
Pour savoir quels sont les produits concernés, il faut se référer au SPUR disponible ici car tous les produits ne sont pas concernés. Seuls les produits pour lesquels vous trouverez une clause intitulée « Licences d’accès SAL pour SA » dans le SPUR seront éligibles, comme par exemple : Exchange, Lync, SharePoint.

La différence principale entre les 2 réside sur les produits éligibles et le propriétaire des licences. Voyons cela au travers d'un exemple concret:

Un client couvert par une Software Assurance active souhaite profiter d'une solution SharePoint hébergée chez un hébergeur

1/ Mobilité de licence via Software Assurance

  • Le client transfère ses workload chez son partenaire Cloud
  • Le client fournit ses licences SharePoint à son hébergeur. Ces licences ne peuvent plus être utilisées sur-site chez le client. Elles sont exclusivement destinées à l'usage hébergé.
  • Le partenaire hébergeur est tenu de licencier son infrastructure en SPLA et donc d'acquérir les licences Windows Server (au processeur) nécessaires
  • L'application SharePoint sera dédié à ce client dans une machine virtuelle dédiée
  • Infrastructure multi-tenant / Application single tenant
  • Règle des 90 jours pendant lesquels le client ne peut pas déplacer ses licences chez un autre partenaire Cloud

2/ SAL for SA en SPLA

  • Le client utilise une application SharePoint hébergée chez un partenaire cloud; il a déjà un workload SharePoint On-premise chez lui
  • C'est le partenaire qui se procure les licences SharePoint (elles n'appartiennent donc pas au client) mais à moindre coûts via son contrat SPLA
  • Le client peut continuer d'utiliser ses licences SharePoint sur site chez lui
  • Infrastructure multi-tenant / Application multi-tenant

Comments (0)

Skip to main content