Sauvegarder vos bases de données Exchange server 2010 membres d’un D.A.G. à l’aide de Windows Server 2008 Backup


Cet article vous permettra de sauvegarder vos bases de données Exchange server 2010 membres d’un DAG (Database Availability Group) contenant à la fois des bases Actives et des bases passives à l’aide de Windows Server 2008 Backup :

Microsoft Exchange Server 2010 inclut un plug-in pour la sauvegarde de Windows Server vous permettant d’effectuer des sauvegardes basées sur le service VSS (Volume Shadow Copy Service) des données Exchange.

Le nouveau plug-in est fourni sous la forme d’un exécutable nommé WSBExchange.exe, qui est configuré pour fonctionner comme un service ‘Microsoft Exchange Server Extension for Windows Server Backup’ (le nom abrégé de ce service est WSBExchange).

Ce plug-in est installé automatiquement sur tous les serveurs de boîtes aux lettres d’Exchange 2010 et il est configuré par défaut pour démarrer manuellement.

Le plug-in permet à Windows Server Backup de créer des sauvegardes VSS compatibles avec Exchange.

1 Quelques limitations générales et conditions préalables à prendre en compte :

  • Cette procédure doit être effectuée localement sur un ordinateur exécutant Exchange 2010 sur le système d’exploitation Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2.
  • Les sauvegardes sont de type VSS uniquement. Il est impossible de créer des sauvegardes ESE (Extensible Storage Engine) en streaming avec la fonctionnalité de sauvegarde de Windows Server avec ou sans plug-in.
  • Les sauvegardes effectuées via la sauvegarde de Windows Server s’effectuent par volume. Pour sauvegarder une base de données et son jeu de logs, vous devez sauvegarder le volume entier qui les contient. Vous ne pouvez pas sauvegarder des données sans sauvegarder le volume entier qui les contient.
  • La sauvegarde doit être exécutée localement sur le serveur contenant les données à sauvegarder. Vous ne pouvez pas utiliser le plug-in pour effectuer des sauvegardes VSS à distance. La sauvegarde de Windows Server Server et le plug-in ne sont pas non plus administrables à distance. Vous pouvez utiliser les services Bureau à distance ou Terminal Server pour gérer les sauvegardes « à distance » sur ce serveur.
  • La sauvegarde peut être créée sur un disque local ou sur un partage réseau distant.
  • Seules des sauvegardes complètes peuvent être effectuées. La troncature des journaux se produit uniquement après l’exécution de la sauvegarde complète d’un volume contenant une base de données Exchange.
  • Lors de la restauration des données, seules les données Exchange peuvent être restaurées, à leur emplacement d’origine ou à un autre emplacement. Si vous restaurez les données à leur emplacement d’origine, la sauvegarde de Windows Server et le plug-in traitent automatiquement le processus de récupération, y compris le démontage des bases de données existantes et la relecture des journaux dans la base de données récupérée.
  • Le processus de restauration ne prend pas directement en charge la base de données de récupération (RDB). Toutefois, si vous restaurez les données à un autre emplacement, vous pouvez ensuite les déplacer manuellement dans une base de données de récupération.
  • Lors de la restauration des données Exchange, toutes les bases de données sauvegardées doivent être restaurées en même temps. Vous ne pouvez pas restaurer une seule base de données.

2 Une limitation contraignante :

  • Le plug-in ne prend pas en charge l’enregistreur VSS de réplicas d’Exchange qui fait partie du service de réplication de Microsoft Exchange. Par conséquent, vous ne pouvez pas utiliser la sauvegarde de Windows Server pour sauvegarder des copies passives de bases de données.

Dans la fiche Technet EN-US, il est plus clairement indiqué :

  • In a continuous replication environment, only database availability group (DAG) members hosting only active database copies can be backed up using the plug-in. You can’t use Windows Server Backup to back up volumes or databases on any DAG member that contains one or more passive database copies.
  • « Dans un environnement de réplication continue, seuls les membres d’un DAG ne contenant que des bases de données Actives peuvent être sauvegardées à l’aide du Plug-in. Vous ne pouvez pas utiliser Windows Server Backup pour sauvegarder un volume ou une base de donnée membre d’un DAG qui contient une ou plusieurs Bases de données passive »

Nous comprenons bien ici qu’une des principales limitations semble peu compatible avec le fonctionnement du DAG qui par sa fonction de répartition des bases actives et passives sur chaque serveur membres, contient de fait des bases de données Actives et Passives.

Nous avons donc nécessité de contourner cette limitation pour éviter d’avoir à basculer chaque bases Active sur un unique serveur avant la sauvegarde su celui-ci.

3 La cause :

Plusieurs “Enregistreurs VSS” (vssWriter) coexistent :

– L’un associé au service de réplication Exchange

– L’autre associé à l’Information Store

Le Writer utilisé par défaut est celui du service de réplication Exchange (dans la mesure où le service de réplication Exchange est démarré sur le serveur.).

Ce plug-in VSS utilisé pour la sauvegarde ne prend pas en charge le  “vssWriter” du service de Réplication Exchange.

il n’est pas possible de valider la vérification de Consistance effectuée au démarrage de la sauvegarde si une base passive est détectée sur le volume avec ce plug-in.

Il s’agit donc d’invalider celui-ci au profit de l’enregistreur VSS lié à l’Information Store.

4 Contourner cette limitation :

Désactiver le vssWriter  du service de réplication Exchange à l’aide d’une clef de Registre. Cela permet de forcer l’utilisation du VssWriter du service Microsoft Exchange Information Store.

clip_image001[1]Important :

Cet article contient des informations sur la modification du Registre. Avant de modifier le Registre, assurez-vous de comprendre comment le restaurer en cas de problème. Pour plus d’informations sur la façon de procéder, voir la rubrique d’aide sur la restauration du Registre dans Regedit.exe ou Regedt32.exe.

4.1 Ouvrir l’éditeur de Registre et naviguer jusqu’à la clef de Registre suivante :

HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\ExchangeServer\V14\Replay\Parameters

4.2  Ajouter une nouvelle DWORD value nommée EnableVSSWriter et positionner la valeur à 0 (zero).

4.3  Redémarrer le service Microsoft Exchange Replication.

5 Avertissement relatif à cette mise en œuvre :

Conserver en mémoire cette modification si vous souhaitez utiliser une autre solution de sauvegarde de Bases Passives sur le même serveur.

Vous devrez retirer la clef de registre et redémarrer le service de réplication Exchange sans quoi les sauvegardes de bases passives seront en échec.

Quelques liens utiles en français:

Utilisation de la sauvegarde Windows Server pour sauvegarder et restaurer des données Exchange

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/dd876851.aspx

Utiliser la sauvegarde de Windows Server pour effectuer une sauvegarde d’Exchange

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/dd876854.aspx

Quelques liens utiles en anglais:

Using Windows Server Backup to Back Up and Restore Exchange Data

http://technet.microsoft.com/en-us/library/dd876851.aspx

Use Windows Server Backup to Perform a Backup of Exchange

http://technet.microsoft.com/en-us/library/dd876854.aspx

L’article suivant explique pas à pas le moyen de procéder pour parvenir à sauvegarder-restaurer des bases de données Exchange sur un serveur Microsoft Exchange Server 2010 :

Uncovering the new Exchange 2010 Volume Snapshot (VSS) Plug-in (Part 1)

http://www.msexchange.org/articles_tutorials/exchange-server-2010/high-availability-recovery/uncovering-new-exchange-2010-volume-snapshot-vss-plug-in-part1.html


Comments (0)

Skip to main content