SQL Server 2014 : Les grandes nouveautés


Depuis le cumulative update 2 de SQL Server 2012 SP1, SQL server a commencé son intégration dans le Cloud et permet de nouveaux scénarios Cloud hybrides. Le cumulative update 4 est disponible et continue dans cette voie. Si vous êtes intéressé par le sujet et que vous désirez voir comment mettre en place une solution Cloud hybride autour de SQL server, je vous invite à venir nous rencontrer lors des IT Camp, « Les applications du Cloud hybride ». Bien entendu, les autres IT Camp sont tout aussi intéressants et vous serez les bienvenus Smile!

Cette intégration dans le Cloud ne s’arrête pas là, et la prochaine version de SQL Server, SQL Server 2014, sera complétement « Cloud oriented » et apportera aussi son lot de nouveautés jusqu’au moteur lui-même! Les principales nouveautés sont listées ici. Cet article détaille certaines d’entre elles.

 

Une solution pour le Cloud hybride

SQL 2014 permettra l’intégration de la fonctionnalité AlwaysON groupe de disponibilité, avec les machines virtuelles hébergées dans le service infrastructure de Windows Azure (IaaS). Autrement dit, vous pourrez avoir une solution SQL AlwaysON groupe de disponibilité, avec une partie de votre infrastructure sur site et un ou plusieurs serveurs secondaires hébergés dans le nuage Windows Azure. Ce type de solution permet d’étendre les scénarios de « disaster recovry » à moindres coûts et aussi de « décharger » l’utilisation du serveur primaire, en exécutant par exemple, les tâches de sauvegardes et reporting sur les secondaires hébergés dans le cloud.

clip_image001

Le déploiement du ou des secondaires asynchrones dans le Cloud sera facilité par l’intégration d’un assistant dans SQL Server Management Studio (SSMS).

clip_image003

SSMS permettra aussi, toujours via un assistant, de déployer une base de données se trouvant sur site vers une machine virtuelle hébergée dans Windows Azure. (Clic droit sur la base de données, « Tasks », « Deploy Database to a Windows Azure VM »…. Facile !).

Enfin, le nombre de secondaire sera porté à 8, mais toujours 2 pourront être synchrones.

 

« In Memory »

Une des nouveautés les plus importantes de SQL 2014 est sans doute le moteur de base de données relationnelle en mémoire, issue du projet « Hekaton ». Cette nouveauté finie de compléter la chaine du « In-memory » initié par SQL Server 2008 R2 avec PowerPivot (moteur Vertipaq), puis avec SQL 2012 et le moteur xVelocity (qui complète et remplace Vertipaq). Pour un bref rappel, le moteur xVelocity est en réalité une famille de moteurs composée de :

  • xVelocity in-memory analytics (remplacant de Vertipaq) : Ce moteur d’analyses en mémoire est porté par Analysis Services en mode tabulaire ainsi que par PowerPivot. Ce moteur compresse les données et les stocke en colonne.

 

  • xVelocity memory columstore index : Compresse et stocke les index en mémoire et en colonne afin d’améliorer les performances lors d’exécution des requêtes. xVelocity memory columstore index, dans la version SQL 2012, est très utile pour les datamart ou datawarehouse qui ne nécessitaient pas de mise à jour régulière. En effet, l’activation de cette fonctionnalité ne permettait plus l’écriture dans la table sur laquelle l’index était activé. Cette limitation sera levée avec SQL 2014 !!!

SQL 2014 fournira nativement une solution complète « in-memory » ( OLTP, DataWarehouse et BI), totalement intégrée à la solution. Cette intégration, permettra l’utilisation de la technologie « in-memory » sans être obligé de réécrire les applications existantes.

 

Utilisation des disques SSD

SQL 2014 permettra l’utilisation des disques SSD pour l’extension du « buffer pool » (data cache + plan cache). Cette fonctionnalité viendra avec ses propores « Dynamic Management Views » (DMV) (sys.dm_os_buffer_pool_extension_configuration et sys.dm_os_buffer_descriptors) et « xEvents » (sqlserver.buffer_pool_extension_pages_written, sqlserver.buffer_pool_extension_pages_read, sqlserver.buffer_pool_extension_pages_evicted, sqlserver.buffer_pool_page_threshold_recalculated).

 

Sécurité et délégation des rôles

SQL 2014 permettra une gestion plus fine des droits et permettra, entre autre, de créer des rôles administrateurs ayant des restrictions sur des données sensibles. Ce type de rôle donnera une agilité supplémentaire dans la gestion des bases, tout en donnant des droits administrateurs à des utilisateurs n’étant pas « sys admin » et en restreignant l’accès aux données sensibles et personnelles.

3 nouvelles permissions seront disponibles : “CONNECT ANY DATABASE”, “IMPERSONATE ANY LOGIN” et “SELECT ALL USER SECURABLES”. Ci-dessous un exemple d’utilisation :

-- Création d’un login franmer

CREATE LOGIN franmer WITH PASSWORD = 'strongpassword'

-- Création d’un rôle avec limitation des accès

CREATE SERVER ROLE MyLimitedAdmin AUTHORIZATION sysadmin 

-- Ajout de franmer dans le rôle nouvellement créé.

ALTER SERVER ROLE MyLimitedAdmin ADD MEMBER franmer

-- Ajoût de la permission CONTROL SERVER au rôle. Cette permission permet la gestion des bases données au niveau de l’instance

GRANT CONTROL SERVER to MyLimitedAdmin

-- Cependant, les accès seront restreints, et le rôle ne pourra voir aucune donnée utilisateur. Ce rôle permettra cependant la réalisation des tâches d’administrations courantes

DENY SELECT ALL USER SECURABLES to MyLimitedAdmin

De nombreuses nouveautés……

Resources gouvernor, « Query processing », « sysprep »,  et bien d’autres fonctionnalités auront de nombreuses nouveautés dont certaines sont présentées sur ce site : http://blogs.technet.com/b/dataplatforminsider/archive/2013/06/05/sql-server-2014-a-closer-look.aspx

 

 

 

 

 

Au plaisir de vous voir lors d’un IT Camp!

 

 

Pour tester Windows Server 2012, Windows 8, SQL Server 2012 vous pouvez télécharger gratuitement la version d’évaluation disponible sous la forme :

 

 

Franck Mercier

Comments (3)

  1. SQLpro says:

    Bonjour,

    contrairement à une idée reçue, le privilège SELECT ALL USER SECURABLES appliqué avec un DENY (retrait du droit de lecture sur toutes les bases) est réservisible du fait du rôle sysadmin.
    En effet, un DBA qui serait sysadmin peut toujours se redonner les privilèges qui’il s’est dénié !

    Le seul moyen serait de supprimer les comptes sa et tout compte ayant eu le rôle sysdamin….

    A +

  2. Anonymous says:

    Nous sommes heureux de dévoiler de nouveaux niveaux de performances côté plateforme

  3. Dira Mohamed says:

    Bonjour,
    j’aimerais bien rajouter les nouvelles modifications au Niveau de Licensing:

    With the introduction of SQL Server 2014, there are new, key updates to licensing for high availability and multiplexing scenarios.
    1. Rights to install and run a passive ‘fail-over’ SQL Server are now a Software Assurance benefit. Currently this is a license right (for SQL Server 2012 and earlier) with the license terms listed as an exception under each SQL Server edition to which it applies. With SQL Server 2014 the ‘fail-over servers’ terms will move to the Software Assurance benefits section, thus the terms will only apply to SQL Server licenses covered with active Software Assurance.

    2. Microsoft is relaxing the SQL Server Business Intelligence edition multiplexing policy to not require a Client Access License (CAL) for users/devices that access the BI server via ‘batch processes’.

    3.There are no price increases with the introduction of SQL Server 2014.

    merci
    diramo

Skip to main content