Serveurs de fichiers & machines virtuelles… parlons maintenant de Azure/StorSimple pour Sharepoint !


En Aout dernier, j’ai eu l’occasion de vous présenter la technologie Azure StorSimple sur mon blog (Cliquer ICI). Cette solution a reçu de nombreux “prix” depuis des années :

image

Voici un résumé pour aller à l’essentiel :

1) Les faits : 80% (statistiques) des données de l’entreprise (serveurs de fichiers, applications ayant du contenu vidéos, cartes, plans, ..) sont froides. Etre “Froid” signifie aucun accès ni en écriture ni en lecture. Personne n’y accède mais parce que “peut être un jour on en aura besoin”, on se doit de les garder sur nos serveurs, et ces serveurs coûtent de l’argent.. il faut les acheter,les sauvegarder, les inclure dans le plan de PRA, etc.

2) Les coûts du stockage : Un serveur de fichiers coûte entre 3 et 5 euros du Go (serveurs, licences, sauvegardes.. robots de sauvegardes, bandes.. frais d’externalisation.. cliquer ici). Le Cloud coute 0,05 euros du Go !!!!!!!!!!

3) Solution Azure StorSimple : grâce à une Appliance installée sur votre réseau privé, la solution Azure/StorSimple va déplacer les données froides de façon transparente de votre stockage interne (après compression, déduplication) dans le Cloud Microsoft (coût faible au Go) tout en laissant penser à vos utilisateurs et applications que ces fichiers sont toujours là. “Un clic”, “une sollicitation applicative” ? L'Appliance va rechercher les blocs manquants sur le Cloud, et vient la remettre à disposition de son cache local. Ce cache est constitué de disques ultra rapides… connecté en Gb sur votre réseau d’entreprise.

En conclusion de cette introduction... la solution Azure StorSimple est installée rapidement sur votre infrastructure (installation de l’Appliance dans votre entreprise, et activation de votre compte Azure), et quelques heures/Jours plus tard (temps de téléchargement/déplacement des données dans Azure), toutes vos données froides (statistiquement 80% du volume global) se retrouvent dans le Cloud, stockées sur un espace ultra sécurisé (critères de sécurité Azure +  “blocs” chiffré avec AES 256), à un coût ultra faible (5Euros->0,05 Euros), et capable de revenir sur le réseau privé de façon transparente en quelques secondes sans aucune intervention humaine (versus une restauration Classique).

=> Ce scénario est très facile à comprendre avec des serveurs de fichiers…

mais sur la même logique, regardons en détails ce qu’apporterait Azure/StorSimple “en plus”  à une architecture Sharepoint, permettant alors d’avoir une solution universelle à la fois pour les serveurs de fichiers, et pour Sharepoint !

Sharepoint, introduction rapide (les contraintes)

Par définition, Sharepoint est une solution de collaboration et de partage documentaire (et bien plus). Donc par définition, il peut avoir à stocker de nombreux documents comme de la bureautique, de la vidéo, ou des fichiers photo. Par exemple, une application documentaire (plan de cadastre, ..) peut donc stocker une grande quantité de données.

La contrainte (et donc l’apport de Azure/StorSimple) est que le fonctionnement de SharePoint fait que ces données (fichiers) vont être stockées dans la base SQL.

La base SQL va donc contenir des informations nécessaires à la solution SharePoint elle-même, mais également une grande quantité de données binaires : tous nos (gros) fichiers !

Techniquement, pas de soucis particulier… SharePoint et SQL savent stocker des données, mais quand même .. comment pouvons nous aider.. et aider très fortement avec Azure/StorSimple ?

Premièrement, AzureStorsimple va apporter tous les services apportés par le scénario serveur de fichier comme nous l’avons vu en introduction. C’est à dire :

    • Stocker des données à moindre coût dans Azure.
    • Rendre “toutes ces données” (qu’elles se trouvent localement dans le cache de l'Appliance ou dans le Cloud) instantanément disponibles. Les applications et utilisateurs pensent qu’elles sont bien là (mais non !), et c’est donc le cas pour Sharepoint et donc les utilisateurs.
    • Proposer une source de stockage ultra sécurisée, illimitée, absorbant tous les nouveaux besoins de stockage: Les Datacenter Microsoft.

Mais voyons maintenant les apports tant pour des clients ayant déjà SharePoint de mise en oeuvre, ou en train de réfléchir au bon design.

Déplacer les données de la base SQL vers Storsimple

StorSimple arrive avec un composant appelé “SharePoint Data Optimizer” (SSDO). Il s’installe en quelques minutes et va maintenant apparaitre dans la console d’administration Sharepoint. Ensuite, on va l’exécuter et il va déplacer toutes les données de la base SQL vers le serveur StorSimple lui même (donc Appliance + Azure).

Ainsi, les données vont quitter cet espace SQL pour un serveur de fichier (notre Appliance StorSimple). Cette base SQL va considérablement se réduire !!

Dans la vidéo ci dessous (3 mn) vous allez être en mesure de voir cette réalité sur un lab équipé de Sharepoint et de ce composant StorSimple.

Avec quelques requêtes SQL “avant” et “Après” le lancement de l’Optimiseur, le présentateur va vous montrer l’impacte majeur sur la base SQL.

La vidéo : https://www.facebook.com/photo.php?v=1755049041122&set=vb.146074151612&type=3&video_source=pages_video_set

image

Dès que l’application Data Optimizer est installée et exécutée, vous obtenez un résultat impressionnant.

En retirant ces données de la base SQL, on a un impact direct sur la performance Sharepoint, les temps de backups, mais aussi les temps de restauration et donc sur le plan de PRA (et cela se simplifie énormément).

Voici une illustration :

image 

… et maintenant pour les indexes :

image

Si vous êtes en situation de production, la mise en œuvre de cette fonction est très rapide (le serveur + paramétrage prend maximum une journée, avec le transfert d’expertise à vos équipes). Instantanément (ROI très important) elle va simplifier toutes les procédures de backup, augmenter les performances, et réduire les coûts.

Comme vous le voyez, au delà des économies (faible coût de stockage dans Azure) apportées par la solution, les équipes IT vont recevoir instantanément un très gros service autour de la disponibilité des données Sharepoint, de leur plan de PRA, et aussi la performance de la solution.

Performance de Sharepoint : avec ou sans Azure/StorSimple, détails

Il n’est pas nécessaire de passer du temps pour expliquer ce qui est très bien écrit dans le benchmark ci-dessous. Vous y verrez comment la solution va augmenter les performances de Sharepoint : http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=14726

Du point de vue de l’utilisateur, si il sollicite l’infrastructure SharePoint et que certains blocs du fichier souhaité (une vidéo, un plan, ..) sont dans Azure, cet utilisateur devra attendre quelques secondes, le temps que le boitier StorSimple récupère ces données, et puisse de nouveau les stocker en local (disques SSD).

Mais la bonne nouvelle c’est que pour le prochain utilisateur sur ce même fichier, tant que la donnée est chaude ou “tiède”, l’accès est instantané, pris depuis le disque du boitier.

Pour ceux qui n’ont jamais vu un boitier StorSimple voici plus de détails :

image

Si vous passez près des locaux de Microsoft à Issy les Moulineaux, venez le voir dans notre “Technology Center” (MTC) !

En fonction du modèle de boitier (il en existe deux) vous aurez donc une capacité de “cache” local différente. A titre d’exemple, le 7520 dispose de 20 TB utile, ce qui représente grâce à la compression/déduplication un volume utilisable de 40-100 TB en cache local (en fonction des fichiers et leur capacité de compression).

Les utilisateurs et applications vont penser qu’ils ont une capacité de stockage énorme (via Windows Explorer, ou un DIR) de 500 TB, qui correspond aux capacités de l'Appliance + Azure.

image

Vous choisissez donc votre Appliance en fonction de la taille de “cache” local que vous souhaitez.

Aucune limite de stockage, ... haute disponibilité, restauration rapide des données en cas de crash !

Dans l’architecture StorSimple, l'Appliance va fournir le premier "Tier” de Stockage, en gardant en local (sur votre LAN donc) vos données chaudes, c’est à dire utilisées (écriture, lecture) par vos utilisateurs ou vos applications.

(Tier2) Quand elle vont commencer à se “Tiédire”, il va mettre en œuvre un mécanisme de compression/déduplication, toujours au sein de l'Appliance permettant de laisser de la place sur les disques SSD.

(Tier3, Azure) Enfin, quand la donnée se refroidit (mais personne ne peut dire “refroidit définitivement” ! Donc doivent rester toujours accessibles en quelques secondes), il va envoyer ces blocs en les chiffrant en AES 256 (la clé est dans l'Appliance !) dans Azure. C’est la ou le scénario est économiquement très intéressant, combiner la puissance interne (LAN, SSD) et celle de Azure/Storage (capacité sans fin, faible coût).

En cas de perte du Datacenter ou de problèmes plus graves comme la perte du bâtiment ou du boitier (incendie, etc).. Storsimple propose une approche très intelligente appelée “Thin Restore”. Le principe : un boitier vierge à connecter au réseau LAN, on remet la configuration (en particulier le compte Azure, la), on redépose la clé de déchiffrement.

Ensuite le boitier va télécharger d’Azure le “catalogue” des fichiers (donc très rapide), et ainsi instantanément les utilisateurs et applications “pensent” que tous les fichiers sont la.

Puis, en fonction de la sollicitation (notion de Thin Restor) de ces fichiers par les utilisateurs/applications, ils vont redescendre du stockage Azure, c’est à dire en fonction des besoins réels de l’entreprise. Le “Down Time” est alors réduit à son maximum c’est à dire quelques minutes ! (à comparer avec une approche classique de restauration complète de X Tera/Peta de données, et il faut attendre la fin de la procédure avant que le service ne soit de nouveau disponible.. peut prendre des heures !).

image

Les données dans Azure sont par défaut stockées à 3 endroits différents dans la Datacenter. Il est aussi possible de les géo répliquer sur le Datacenter “binôme” de Microsoft, par exemple Irlande/Hollande, soit au total 6 copies de chaque données. C’est un niveau de haute disponibilité très élevé, impossible à réaliser dans le cadre de l’entreprise, et pourtant à un prix au Go très faible.

Les données dans le cache de l'Appliance sont elles aussi sauvegardées dans Azure. En fonction de la configuration du boitier,  un clone/Snapshot va être réalisé (si on le souhaite, on peut le faire X fois par jour), et envoyé ensuite dans Azure. Le plan de reprise sera donc en mesure de vous proposer à la fois la restauration du cache local, mais également des données archivées.

Coût du stockage : passer de 5 à 0,04 euros du Go

Sur la calculatrice Azure, il est simple de calculer le coût du stockage : http://www.windowsazure.com/fr-fr/pricing/calculator/?scenario=full

Pour simplifier ici au maximum, j’ai pris un stockage localement redondant (donc 3 copies sur le Datacenter de Dublin).

image

Nous avons donc ici un prix au Go de l’ordre de 0,04 Euros.

Gardons en tête que la donnée dans le cadre d’une architecture Azure/StorSimple, il s'agit d’un ensemble de blocs sans cohérence (le fichier utilisateur est découpé en blocs), chiffré par l'Appliance en AES 256 (avec votre clé totalement privée), et ensuite stocké dans Azure/Storage donc protégé par les sécurités naturelles d’Azure.

Rappel, mais où sont mes données ?

Un rappel est toujours intéressant. Que ce soit des machines virtuelles, des fichiers, ou comme ici avec Azure/StorSimple des blocs, toutes ces données vont se trouver dans votre compte Azure, dans un des Datacenters de Microsoft dans le monde.

Pour la France, les données vont être soit en Irlande, soit en Hollande… c’est à dire en Europe. Mais pourquoi dans ces pays ? Lors de la visite des Datacenters de Microsoft, les spécialistes techniques reviennent sur ce point. Pour faire rapide, cela vient des contraintes climatiques : ni trop chaud ce qui demanderait de la climatisation, ni trop froid qui demanderait de chauffer les salles informatiques.. le tout pour une température idéale pour que toutes ces machines fonctionnent.

image

Donc pour StorSimple, un document (fichier office, vidéo, Plan, .. ) va être découpé en bloc dans le boitier StorSimple, puis quand il devient Froid va aller sur Azure, chiffré au préalable en AES 256, et la clé se trouve dans le boitier, .. puis arriver dans un Datacenter Microsoft basé en Europe.

Stocker des données en dehors de son réseau privé, et en dehors de la France ne pose du point de vue règlementaire aucun souci.

Installer la solution Azure StorSimple dans votre entreprise

Convaincu par la solution ? Partons du principe que vous avez installé votre architecture Sharepoint, et que vous souhaitez bénéficier des avantages non seulement de coût, mais aussi de performance au sens large.

Concrètement, le nom de la solution est appelée Azure StorSimple. Il vous faudra donc acquérir auprès de Microsoft un abonnement Azure, dans le but d’utiliser les fonctions de stockage (Storage). Ce montant d’achat correspond en fait à votre dépense annuelle sur ce service de stockage, donc dépend de votre volumétrie.

Ensuite, et c’est une très bonne nouvelle, depuis mars dernier, Microsoft propose StorSimple sous forme d’une offre “Azure+Appliance+Mise en œuvre sur votre site”. Comptez une journée pour réaliser cette tâche d’installation, impact réduit sur la production.

Les prix des abonnements Azure dépendent de la quantité des données à stocker, et il existe également différentes offres accélératrices pour optimiser le tout…  donc il vous faut maintenant contacter votre équipe avant vente Microsoft pour affiner tous ces chiffres.

    

Cette solution sera en mesure de rendre ces services à la fois pour vos serveurs de fichiers, vos serveurs SharePoint (l’objet de cet article) et de vos Machines Virtuelles en fin de vie (vous savez celles ou personne ne veut cliquer sur le bouton supprimer !!!)..

Pour résumer en une image :

image

Comments (1)

  1. Patrice JEANDROZ says:

    Un article très didactique ! Bravo

Skip to main content